Institut d'Études Méditerranéennes
                          de Montréal




Historique

 L'Institut d'Études Méditerranéennes de Montréal, qui a été fondé en septembre 2003 et a débuté ses activités en février 2004, est un organisme sans but lucratif, enregistré selon les lois du Québec, apolitique et ouvert à la diversité.  Sa mission de diffusion de l’histoire, de l’archéologie, des cultures et des langues de la Méditerranée, s’inscrit également dans le contexte humanitaire visant à protéger les patrimoines respectifs des pays méditerranéens.

L'Institut d'Études Méditerranéennes de Montréal est, à l'image de "la mer du milieu", un lieu vivant où bat le coeur des femmes et des hommes qui l'animent et aussi celui de celles et  ceux auxquels il est destiné.    Le projet qu'il porte, le rayonnement de la Culture, de la Science et de l'Art méditerranéens, diffuse un plaisir qu'aucune frontière ne sépare parce qu'il propose à tous un lieu de rencontres et d'échanges pour leurs propres rêves, des rêves d'harmonie, de tolérance et de paix.

 

Autrefois affilié à l’Institut canadien d’études méditerranéennes, dont il constituait le chapitre montréalais,  depuis le 13 février 2006, l’ Institut a modifié sa raison sociale pour adopter l'actuelle appellation Institut d'Études Méditerranéennes de Montréal, (IEMM), plus conforme à ses aspirations et mieux identifiée à Montréal.   L'Institut  a aussi acquis une totale autonomie décisionnelle et financière afin de poursuivre ses objectifs et sa mission.

 

Les activités et leur promotion

 

Depuis sa création, l'IEMM (anciennement  " chapitre montréalais ") a présenté des événements de grande qualité qui associent savoir et culture et s'adressent à un vaste auditoire. À titre d’exemple, Byblos, berceau de l’écriture?   organisé en novembre 2005, dans le cadre de Montréal, capitale mondiale du livre, avec madame Hélène Sader, PhD, professeure d’histoire ancienne et d’archéologie à l’American University of Beyrouth;  en mai 2006, La Vallée des Rois revisiéte,  les carnets de Victor Loret , par madame Patrizia Piacentini, archéologue et égyptologue, professeure à l’Université de Milan; en septembre 2006, De Tyr à Gadir, la grande aventure phénicienne en Méditerranée, conférencière invitée madame Hélène Sader,  50 Ans d’archéologie sous-marine en Méditerranée,  une conférence du professeur Jean-Yves Empereur, directeur au CNRS, Paris, directeur-fondateur du Centre d’études Alexandrines, le célèbre archéologue auquel on doit la découverte en eaux profondes des vestiges du Phare d’Alexandrie.    Toutes les conférences sont suivies de concerts  ou de récitals en lien avec les thèmes développés.

 

Parmi les artistes qui, à ces occasions, partagent leur émotions esthétiques avec l’auditoire, on compte, Kiya et Ziya Tabassian et Guy Ross du groupe Constantinople, les chanteurs de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal, Nizar Tabcharani et les Backstrings, Mohammed Masmoudi, Zied Benamor, Helen Engel et Henri Oppenheim, Maria Diamantis et Dimitris Ilias, Wolodymyr Mota, Thierry Bégin-Lamontagne, le groupe Forestare et plusieurs autres.

 

Ulysse, le bulletin de l’Institut publié trois fois par année, fournit l'information sur les événements, des nouvelles inédites  et une rubrique sur les membres qui permet aux uns et aux autres de mieux se connaître. 

 

Rayonnement international

 

L'Institut d'Études Méditerranéennes de Montréal (IEMM) a aussi établi d'importants liens de partenariats internationaux avec plusieurs représentants diplomatiques et/ou consulaires des pays méditerranéens  et créé des occasions de rencontre avec des hommes et des femmes de haut savoir qui résident dans ces pays et enseignent dans leurs universités.  Parmi ceux-ci quelques-uns sont membres du comité d’honneur (international) de l’Institut.  Ce sont, madame Patrizia Piacentini, Phd, archéologue et égyptologue, Université de Milan, madame Angela Ralli, Phd, linguiste, Université de Patras, madame Hélène Sader, Phd, archéologue et historienne, spécialiste de la civilisation phénicienne, American University of Beyrouth, Prof. Jean-Yves Empereur, PhD, directeur au CNRS, Paris, archéologue, fondateur-directeur du Centre d'études alexandrines, monsieur Mohieddine .Hadri, président du Centre d’études méditerranéennes et internationales, Tunis, professeur de relations internationales à l’Université Manouba, Tunis.

 

 

Monsieur Lionel Alain Dupuis, représentant permanent du Canada

À l’OACI                                                                                                       président-fondateur                        

Monsieur Assad Kotaite, président émérite du Conseil de l’OACI      président d’honneur

 

Le Conseil d’administration de l’Institut est formé de :

 

Monsieur Jacques Girard                                                                            président en titre

Madame Sylvana Villata, historienne de l’art et muséologue                             1ère vice-présidente et directrice générale

Madame Franca Ceretti, directrice, achats Astral Télévision                              communications

Monsieur Fouad Bichara                                                                            directeur adjoint & trésorier

Madame Andrée Nahabet,              chargée de projets                                           coordination avec les universités

Monsieur Serge Marcoux, ancien ambassadeur du Canada                  2e vice-président, liens avec les universités

Monsieur Pietro Boglioni, professeur titulaire, Université                   directeur scientifique

de Montréal

Monsieur Louis Patenaude, Commission canadienne pour                  conseiller culturel

l’UNESCO (sortant)         

Me Patrice Blais                                                                                           Conseiller juridique                        

Monsieur Jonathan Burnham, traducteur                                                 secrétaire de  l’Institut